Rechercher
  • Josée Mc Cann

Faire un choix.


Après une paisible soirée à regarder la télévision, je me suis retrouvée devant une publicité qui renvoyait le téléspectateur devant '' l'embarras du choix.'' Vous aurez, nous disait-il, l'embarras du choix.

Se positionner et faire un choix nécessiteraient

un processus pouvant générer un malaise existentiel ???

Le choix est effectivement, à l'occasion pour certains et régulièrement pour d'autres, relié à une sensation déplaisante. Celle-ci est très généralement décrite comme de l'embarras relié à des craintes. Si l'on tente d'approfondir ce terme indéfini, l'embarras, on en arrive éventuellement à la notion de deuil.

Assumer un choix implique d'assumer un deuil.

Faire un choix propose que vous devez sélectionner entre deux ou plusieurs possibilités. Celle choisie est retenue et les autres sont abandonnées. Vous êtes habituellement heureux d'avoir conservé une option mais vous pouvez vivre un certain deuil, dans le fait de devoir rejeter le reste des possibilités. En sélectionnant l'une plutôt que l'autre, vous renoncez ainsi aux différents avantages que vous auraient procurés les options écartées. Certaine personne focus sur la perte plutôt que sur le gain que procure le choix.

Est-ce qu'un choix assumé est également un deuil assumé ? Pas nécessairement. Combien de fois vous êtes-vous ressentis fort heureux des bénéfices que vous concède votre choix mais que, parallèlement, vous rechigniez à l'idée d'avoir perdu le bon côté attribué aux autres possibilités ? La capacité à faire des choix et d'en assumer pleinement les conséquences, agréables ou désagréables, sont donc en lien avec votre capacité à faire des deuils au quotidien.

Faire un choix signifie également prendre un engagement envers l'option que vous avez choisie ainsi qu'envers vous-mêmes. Votre engagement est associé avec votre implication, avec votre présence et leurs constances à travers le temps.

Un choix, c'est affirmer quelque chose de vous.

C'est vous présenter au reste du monde et possiblement en recevoir son approbation ou à l'inverse, son désaccord. Qu'en est-il des possibles jugements provenant de votre entourage, ou même, provenant des croyances imprimées au sein de votre propre personne ?

Alors si l'on évite de faire des choix, évite-t-on le malaise relié à ce choix?

Rester devant les choix et ne pas oser se positionner est également source d'inconfort. Hésitation, peurs multiples, insécurité, insatisfaction, suractivité des pensées, activation de scénarios souvent négatifs ne sont que quelques unes des manifestations possibles s'opérant dans votre retenue face à un choix.

Se retrouver devant un choix peut être également perçu comme un privilège qui parle de la liberté dont vous disposez. C'est une magnifique occasion d'expérimenter et découvrir par quelle voie passe la satisfaction de vos besoins. C'est la possibilité de vous enraciner et de vous affirmer au reste du monde. C'est un moyen que vous pouvez utiliser pour vous reconnaître dans votre unicité et votre différence. C'est aussi un outil afin de manifester votre créativité et ainsi forger votre vie avec les valeurs et les aspirations qui vous sont propres.

Faire vos choix vous permet ultimement de manifester vos rêves.


8 vues
CONTACTEZ-NOUS