CONTACTEZ-NOUS
Retrouvez-nous
Posts Récents

Tu t'engages ou tu dégages ???

September 19, 2019

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Le bonheur

September 28, 2017

 

Bienvenue dans la seconde partie, ce rendez-vous guidé avec vous-même. J'attire à nouveau votre attention sur la SATISFACTION. Pas la satisfaction minimale : cette idée qui se rallie à l'évitement du malaise ou à sa neutralisation. Mais plutôt celle qui réfère à l'assouvissement d'un besoin. Remarquez, je vous parle des besoins et non des désirs.

 

Les besoins sont fondamentaux et s'inscrivent dans le développement humain.

 

Si pour différentes raisons ils ne sont pas ou peu comblés dans l'enfance, cette carence favorisera l'apparition de difficultés dans la dynamique interne. Les désirs eux sont plus superficiels, c'est-à-dire qu'ils agrémentent nos vies sans toutefois la traumatiser si leurs réalisations ne se manifestent pas. Par exemple, profiter d'un logis pour soi est en lien avec le besoin  de sécurité, mais que celui-ci soit un chic condo au centre-ville est un désir.

 

Comment pouvons-nous apprendre à reconnaître nos besoins,

à les différencier de nos désirs et  à s'engager à les satisfaire ?

 

Voyez si votre malaise est en lien avec un de ces 7 besoins de base : le besoin d'amour, celui de sécurité, celui d'écoute ainsi que les besoins de reconnaissance et d'affirmation, de liberté et de créativité. Ces besoins sont au cœur de notre vie émotive. Définissez précisément quel manque provoque vos réactions. Avez-vous besoin de valider régulièrement votre importance auprès des autres ? Vous sentez-vous aimé et aimable ? Êtes-vous apte à affirmer avec confiance votre unicité au reste du monde ?

 

Votre première réponse sera peut-être une porte d'entrée, sans toutefois être la destination finale. Les réponses s'enfileront possiblement. Certaines seront claires et enracinées, d'autres nécessiteront un développement. Bravo! Soyez patient et prenez le temps qu'il faudra afin de déterminer quelle est la réponse ultime, celle qui résume et englobe toutes les autres réponses partielles. Approfondissez votre réflexion. Cherchez plus loin que l'évidence première.  Entrez en contact avec le malaise et écoutez le discours mental qui en émane. Vers quelle piste vous guide-t-il ? N'oubliez pas que vous n'êtes pas ce malaise, il est simplement porteur d'un message qui vous est dédié. L'inconfort ne fait que vous traverser. Soyez réceptif à son contenu. Attention, le réel message n'est jamais un jugement sur vous-même! Nous avons parfois la mauvaise habitude d'entendre des critiques internalisées qui proviennent des années antérieures de notre enfance.

 

Les ''tu n'es pas à la hauteur, c'est laid la colère, tu es dérageant,

tu n'es pas une bonne personne’’ ne sont pas aidants ni constructifs.

 

Laissez déambuler ces critiques inutiles et sans valeur. Le vrai message vous parlera davantage de vos besoins et de ce que vous aimeriez ultimement ressentir et expérimenter. Prenez conscience de vos manifestations corporelles, de vos tensions musculaires, de votre respiration altérée et reprenez la position, la respiration ou le tonus optimaux. Ressentez les émotions qui vous traversent et déchiffrez leurs messages. Tous ces indices pointeront vers les besoins nécessitant votre attention et votre respect. En tant qu'adulte, offrez-vous personnellement l'importance que vous chercher tant à recevoir d'autrui. Développer une attitude aimante envers vous-même. N'attendez plus la confirmation extérieure et développez des moyens pour vous soutenir par vous-même. Travaillez votre autonomie et vous pourrez enfin vivre en relation. Éventuellement vous trouverez votre propre sens de la vie.

 

La satisfaction est très apaisante et stabilise les mouvements intérieurs. La reconnaissance de sa présence ou son absence est facilement accessible.

 

Écoutez-vous ! Observez-vous ! Vous détenez un pouvoir concret, pourvu que vous acceptiez de contacter et affronter certaines de vos peurs.

 

Oups, j'avais oublié les peurs.  Ce n'est pas toujours facile mais cela est incontournable dans un processus de transformation. La satisfaction s'atteint pas à pas, jour après jour, grâce à chacun des choix et des décisions que vous appliquerez. Plus vous toucherez la satisfaction dans votre vie intime, personnelle et professionnelle, plus vous trouverez un sens et une cohérence dans votre quotidien. Le piège le plus souvent rencontré est la peur. Celle à laquelle vous n'osez pas faire face. Contactez-la. À votre rythme. Dans le milieu le plus sécuritaire possible, bien que vous vivrez tout de même un certain inconfort. C'est elle qui vous indiquera le chemin à parcourir ! Elle sera celle précisément que vous tenterez, par tous les moyens possibles, de contourner, de refouler et d'éviter.

 

La peur n'est pas une faiblesse. Elle est la représentante actuelle d'une blessure jadis expérimentée et incorporée dans votre psyché. Elle peut devenir une alliée et un guide.

 

Tentez de conserver ce processus le plus léger possible. Il n'y a aucune urgence plus importante que l'amour que vous mériter de vous offrir.  Au Plaisir !

 

Tags:

Share on Facebook
Please reload

September 28, 2017

Please reload

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square